Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

<p>Partenaires</p>

Flottille de la Liberté II

14 mars 2011

La Flottille de la Liberté II en appelle aux gouvernements afin qu’ils assurent la protection de leurs citoyens

La Flottille de la Liberté II partira en mai pour apporter aide et solidarité à Gaza et exiger la fin du blocus illégal imposé par Israël. Les organisateurs se sont réunis aux Pays-Bas.

Les organisations unies dans la Flottille de la Liberté II appellent leurs gouvernements respectifs à prendre des mesures concrètes pour assurer la sécurité de leurs citoyens et prévenir une répétition de l’assaut mortel de l’an passé contre leur flottille.

Le 31 mai 2010, la marine israélienne a attaqué un convoi maritime humanitaire qui allait apporter aide et solidarité aux habitants de Gaza assiégés, tuant 9 civils. En mai de cette année une nouvelle flottille prendra la mer afin de briser le siège illégal de Gaza et d’y mettre fin. Les organisateurs se sont rencontrés ce week-end (5, 6 et 7 mars) à Amsterdam afin de poursuivre la préparation de la Flottille de la Liberté II.

Partout dans le monde, les gouvernements ont condamné l’attaque israélienne contre la flottille, dans les eaux internationales. Les enquêteurs du Conseil des Droits de l’Homme des Nations unies ont conclu que le traitement des civils qui se trouvaient sur les bateaux avait été brutal et disproportionné. “Il existe des preuves évidentes qui permettent d’appuyer la mise en accusation, dans le cadre de l’article 147 de la quatrième Convention de Genève, des crimes suivants : assassinat, torture et traitement inhumain, volonté de causer de grandes souffrances ou de graves blessures au corps ou de sérieuses atteintes à la santé,” affirme le rapport de la commission d’enquête du Conseil des Droits de l’Homme des Nations unies.

Le Comité international de la Croix rouge considère que le blocus de Gaza par Israël est illégal car il constitue une punition collective des civils palestiniens dans la bande de Gaza. La Commission d’enquête des Nations unies affirme que « le blocus est illégal et ne peut être appuyé légalement ... ». Les gouvernements sont tenus par la loi d’agir contre les violations du droit international et des traités sur les droits humains et de s’y opposer. Ceci inclut non seulement le blocus de la bande de Gaza et la violence continue qui s’exerce contre sa population civile, mais aussi la colonisation de la Cisjordanie, le nettoyage ethnique de Jérusalem et la construction du mur d’annexion, déclaré illégal par le Cour internationale de Justice en juin 2004. Pourtant, la communauté internationale est en train de minimiser honteusement les crimes israéliens au lieu d’agir pour y mettre un terme.

“La mission humanitaire de la Flottille de la Liberté II est une réponse non violente au silence assourdissant de nos gouvernements”, déclare Benji de Levie, porte-parole de la délégation hollandaise. “Toute tentative -politique ou militaire- pour faire obstruction à l’arrivée de la Flottille de la Liberté dans le port de Gaza, ou pour l’empêcher, est un acte qui viole le droit international et qui doit être traité en conséquence par nos gouvernements.” De Levie : “A la lumière des manifestations pacifiques exprimant le pouvoir des peuples au Moyen-Orient, nous attendons de nos gouvernements qu’ils soient cohérents dans leur politique étrangère et qu’ils condamnent toutes les formes de violation des droits humains contre des initiatives civiles pacifiques, quels que soient les ceux qui les commettent.”

Les préparatifs se déroulent comme prévu dans toutes les régions concernées (Europe, Amérique du Nord et du Sud, Afrique du Nord, Asie). Une quinzaine de navires transportant de la cargaison et plus de 1000 “marins de la liberté” prendront la mer pour se rendre à Gaza en mai.

Parmi eux des journalistes, des personnalité politiques, des humanitaires et des militants des droits humains. Les campagnes populaires se développent constamment, ce qui apparaît dans l’organisation de grands événements publics comme les prochains concerts et actions de solidarité.