Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

Partenaires

FSM 2006 - Caracas, Venezuela

Bons baisers de Caracas !

Pierre BEAUDET, 26 janvier 2006

En direct de Caracas, Pierre Beaudet, d’Alternatives, nous livre ici ses premières impressions de l’esprit qui règne au Forum social mondial polycentrique de 2006, et des nombreuses activités qui attendent la délégation québécoise au FSM.

Le FSM comence aujourd’hui à Caracas avec une grande manifestation et un concert. Il pleut sur une ville étrange, partagée entre des gratte-ciel délirants et des bidonvilles à perte de vue. Hier d’ailleurs, nous étions dans un bidonville juché à flanc de colline. Les Vénézuéliens sont bien sûr très sympathiques et accueillants, et se demandaient ce que faisaient chez eux 120 gringos curieux.

Notre délégation, composée de syndicalistes, d’enseignants de cégep, de féministes, de jeunes, vient de passer deux jours de rencontres avec des organisations vénézuéliennes au coeur du processus de transformation sociale dans ce pays d Amérique du Sud. 1000 discussions et 1000 propositions pour changer le monde, sur un fond lourd où l ombre des USA se fait menaçante. Et où également les soubresauts entre la mobilisation populaire et l’autoritarisme et le populisme s’accentuent. Ici, tout le monde aime Hugo Chavez, mais tout le monde se demande ce que cela donnera à long terme, lorsqu’un président se mêle à la fois de diriger la gouvernance et de faire la micro-gestion de tout et de rien. On le verra plus concrètement car, lors du Forum qui commence officiellement demain, 400 des 2200 activités (séminaires, ateliers, tables rondes) portent justement sur le Venezuela.

Nous sommes la délégation la plus populaire et la plus visible en ville, d’une part avec nos 350 personnes qui sont partout, d’autre part par le travail rapproché qu’Alternatives a fait avec le comité organisateur du Forum. Catherine Binette, Carlos Torres et Thomas Lebel, qui sont sur place depuis plusieurs semaines, sont à la veille d’être nommé « citoyens honoraires » du pays, tant leur contribution a été apprécié.

Voilà pour la première étape de notre travail. Dans les trois prochains jours, nous aurons à réaliser plusieurs activités et, malgré les risques que tout cela comporte dans un environnement volatile, l’athmosphère ici est assez positive. Finalement, le Forum social mondial s’avère être un outil puissant pour le développement du mouvement social.